Gestion des déchets

Brûler ses déchets verts, une pratique polluante… et interdite !

Mis en ligne le

Déchets verts, de quoi parle-t-on ?
  • · Tonte de pelouse
  • · Feuilles mortes
  • · Résidus de taille et débroussaillage (haies, arbustes…)
Une pratique mauvaise pour l’environnement et la santé

Chaque année en France, on estime qu’un million de tonnes de déchets verts provenant de l’entretien du jardin des particuliers sont brûlés à l’air libre. Au-delà des troubles du voisinage, le brûlage émet de nombreux polluants, toxiques pour l’homme et l’environnement.

Largement pratiquée cette activité est pourtant interdite par le code de l'environnement. En cas de brûlage de déchets verts, vous vous exposez à une contravention de 4ème classe d’un montant de 750 euros.

Des cas de dérogation sont possibles lorsque les végétaux ont été parasités ou pour certaines espèces envahissantes (à demander en Préfecture).

Des alternatives simples existent :
  1. · Compostage, broyage à la tondeuse ou avec un broyeur à végétaux, paillage, mulching, jardinage zéro déchet… (retrouvez les aides de la CCEG sur www.cceg.fr)
  2. · Les laisser se dégrader naturellement en tas, ce qui favorise la biodiversité (insectes, hérissons, oiseaux)
  3. · Les déchets verts sont acceptés dans les 7 déchèteries du territoire (localisation et horaires d’ouverture sur www.cceg.fr

Crédit photo : Alfred Kenneally on Unsplash